Songtexte.com Drucklogo

Il y avait Songtext
von Édith Piaf

Il y avait Songtext

Il y avait un gar? on qui vivait simplement,
Travaillant dans le faubourg.
Il y avait une fille qui r? vait simplement
En attendant l'amour.
Il y avait le printemps,
Le printemps des romans
Qui passait en chantant
Et cherchait deux c? urs troublants
Pour pr? ter ses serments
Et en faire des amants.


Il y a eu un moment merveilleux,
Lorsque leurs regards se sont unis.
Il y a eu ces instants d? licieux
O?, sans rien dire, ils se son compris.
Il y a eu le destin
Qui a pouss? le gamin
A lui prendre la main.
Il y a eu la chaleur,
La chaleur du bonheur
Qui leur montait au c? ur.

Il y avait cette chambre meubl? e
Aux fen? tres donnants sur la cour.
Il y avait ce couple qui s'aimait
Et leurs phrases parlaient de toujours.
Il y avait le gamin
Qui promenait sa main
Dans les cheveux de lin
De la fille aux yeux r? veurs
Tandis que dans leur c? ur
S'installait le bonheur.

Il y a eu ces deux corps? perdus
De bonheur, de joies sans pareils.
Il y a eu tous les r? ves perdus
Qui rempla? aient leurs nuits sans sommeil.
Il y a eu le moment
O?, soudain, le printemps
A repris ses serments.
Il y a eu le bonheur
Qui s'est enfui en pleurs
D'avoir bris? deux c? urs.

Il y avait un gar? on qui vivait simplement,
Travaillant dans le faubourg.
Il y avait une fille qui pleurait en songeant
A son premier amour.
Il y avait le destin
Qui marchait son chemin
Sans s'occuper de rien.
Tant qu'il y aura des amants,
Il y aura des serments qui ne dureront qu'un printemps...

Songtext kommentieren

Schreibe den ersten Kommentar!
Diese Website verwendet eigene Cookies und Cookies von Dritten um die Nutzung unseres Angebotes zu analysieren, dein Surferlebnis zu personalisieren und dir interessante Informationen zu präsentieren (Erstellung von Nutzungsprofilen). Wenn du deinen Besuch fortsetzt, stimmst du der Verwendung solcher Cookies zu. Bitte besuche unsere Cookie Bestimmungen um mehr zu erfahren, auch dazu, wie du Cookies deaktivieren und der Bildung von Nutzungsprofilen widersprechen kannst.
OK