Songtexte.com Drucklogo

L’Homme de l'aube Songtext
von Dick Annegarn

L’Homme de l'aube Songtext

... Frédéric Nietzsche

De Rozenlaui à Austerlitz, de Vienne à Vincennes
Des études de philo à Leipzig, que l'on ne s'y méprenne
Son pére est mort d'une mort chrétienne
Perdu la tête, il a rendu l'âme
Et l'orphelin laisse au soins, aux bons soin de sa mére

Sa mére, sa femme, sa sœur, trois femmes
trois mélagomadames
Des amis à mort, des amours à vie, des psychodrames
Il ne voulait pas en avoir l'air
Mais il avait l'air d'avoir pas mal souffert
Des amis à mort, des amours à vie, L'homme De L'aube


C'est une longue histoire que cette histoire-là
Celle de L'homme De L'aube
Il est venu me voir, il est venu s'asseoir, L'homme De L'aube
Dans l'avenue, à l'orée du bois
Dans les hautes collines de l'Engadine
Éternel parcours, éternel retour, L'homme De L'aube

Quand je l'ai vu, j'étais étonné
Tant qu'il était nu et fatigué
Vide, foutu, morfondu, comme une vieille violoncelle

Il boitait
Il boitait
Tellement qu'il était fatigué
Tellement qu'il était fatigué
De marcher

Il sanglotait en avançant, L'homme De L'aube
Mais il avançait, le front en avant, L'homme De L'aube
Dans l'avenue, à l'orée du bois
Dans les hautes collines de l'Engadine
Il est venu, une derniére fois, L'homme De L'aube

Songtext kommentieren

Schreibe den ersten Kommentar!
Diese Website verwendet eigene Cookies und Cookies von Dritten um die Nutzung unseres Angebotes zu analysieren, dein Surferlebnis zu personalisieren und dir interessante Informationen zu präsentieren (Erstellung von Nutzungsprofilen). Wenn du deinen Besuch fortsetzt, stimmst du der Verwendung solcher Cookies zu. Bitte besuche unsere Cookie Bestimmungen um mehr zu erfahren, auch dazu, wie du Cookies deaktivieren und der Bildung von Nutzungsprofilen widersprechen kannst.
OK